Sommet Afrique-France : rendez-vous autour de l’agroécologie aux Montpellier Global Days Africa 2021

Événement 27 septembre 2021
En amont du Nouveau Sommet Afrique-France, Montpellier Université d’Excellence - dont le Cirad est membre fondateur - organise les Montpellier Global Days Africa 2021 du 4 au 7 octobre. Ces quatre jours ont pour objectif de faire dialoguer un public varié : scientifiques, politiques, et société civile africaine et française. Transitions agroécologiques, biodiversité, santé ou encore emploi : l’agriculture et les systèmes alimentaires seront au cœur des discussions. Le Cirad coordonne les journées sur l’agroécologie, qui auront lieu lundi 4 et mardi 5 octobre. Suivez en direct cet événement sur zoom !
Une maraîchère de Casamance dans sa parcelle horticole associant l’arboriculture fruitière (agrumes, manguiers, papaye) et le maraîchage (oignon, choux, aubergine amère, etc.). Photo extraite de l'exposition "Sur les chemins de l'agroécologie au Sénégal", dont le vernissage aura lieu lundi 4 octobre au Cirad, à Montpellier © R. Belmin, Cirad
Une maraîchère de Casamance dans sa parcelle horticole associant l’arboriculture fruitière (agrumes, manguiers, papaye) et le maraîchage (oignon, choux, aubergine amère, etc.). Photo extraite de l'exposition "Sur les chemins de l'agroécologie au Sénégal", dont le vernissage aura lieu lundi 4 octobre au Cirad, à Montpellier © R. Belmin, Cirad

Une maraîchère de Casamance dans sa parcelle horticole associant l’arboriculture fruitière (agrumes, manguiers, papaye) et le maraîchage (oignon, choux, aubergine amère, etc.). Photo extraite de l'exposition "Sur les sentiers de l'agroécologie africaine", dont le vernissage aura lieu lundi 4 octobre au Cirad, à Montpellier © R. Belmin, Cirad

D’ici 2050, la population du continent africain devrait atteindre les 2,5 milliards de personnes. Face à une telle croissance démographique, l’agriculture africaine devra améliorer les performances de ses systèmes agricoles, tout en préservant les ressources sur lesquelles ils reposent. L’intensification agroécologique est une des clés pour y parvenir. Le défi est colossal, mais l’Afrique pourra compter sur un grand nombre d’atouts, parmi lesquels sa jeunesse pour innover, ainsi que son implication dans divers réseaux de coopération scientifique à l’international. 

Tous les États africains comptent sur l'agriculture, au sens large, pour la création de nouveaux emplois. Mais quels sont les modèles de production agricoles et alimentaires proposés par la recherche agronomique et quels investissements sont nécessaires pour rendre le secteur de l'agriculture plus productif et plus attractif pour les jeunes générations ?

Alioune Fall
Président du conseil d’administration du Forum pour la recherche agricole en Afrique

Au programme des Montpellier Global Days Africa 2021

Les 4 et 5 octobre 2021, le Cirad et l’Institut Agro organisent au Campus de Lavalette du Cirad des débats et animations sur cette thématique des transitions agroécologiques. Renforcer les capacités des producteurs, co-produire des connaissances utiles pour les acteurs de terrain, évaluer les performances agronomiques et socio-économiques des systèmes agroécologiques, mais aussi changer d’échelle… Toutes ces questions seront abordées avec plusieurs partenaires africains, au travers de films, témoignages, jeux et tables-rondes. 

Suivre sur zoom l'événement

 

La journée du lundi 4 se terminera par une discussion sur le travail de plaidoyer de la DyTAES, la Dynamique pour une Transition Agroécologique au Sénégal, suivie d'un vernissage de l’exposition de photographies « Sur les sentiers de l'agroécologie africaine ». L'exposition est à retrouver en ligne ici.

Le mardi 5 après-midi sera dédié à la cacaoculture de demain, avec des interventions sur l’agroforesterie, la qualité du chocolat et la certification des produits. 

Le Cirad sera également impliqué et présent, en parallèle , dans les discussions sur les autres thématiques des Montpellier Global Days Africa 2021, à savoir : les systèmes alimentaires, l’approche « One Health », la biodiversité, l’eau et l’agriculture numérique.

Les journées du 6 et du 7 seront quant à elles consacrées à une restitution des débats transversaux sur l’ensemble des thématiques abordées durant ces Montpellier Global Days Africa 2021. Grande Muraille verte, initiative internationale PREZODE, développement par la recherche, lien recherche-innovation, financement du partenariat et de la recherche-formation africaine, seront certains des sujets abordés durant ce temps de réflexion collective.

Pour en savoir plus sur les Montpellier Global Days, télécharger le dossier de presse de l'événement.

Nouveau Sommet Afrique-France le 8 octobre pour réinventer la relation Afrique-France

Tourné vers les acteurs du changement (entrepreneurs, intellectuels, chercheurs, artistes, sportifs, créateurs, influenceurs…), le Nouveau Sommet Afrique-France veut questionner et redéfinir les fondamentaux de la relation entre la France et le continent africain en écoutant la jeunesse et en répondant à ses interrogations. Des dialogues Afrique-France, animés par Achille Mbembe (philosophe, politologue, historien) et un comité composé de personnalités africaines, associent l’ensemble des acteurs de terrain qui s’intéressent à l’avenir de la relation entre l’Afrique et la France. Les principales propositions qui en seront issues feront l’objet d’un échange lors d’une plénière exceptionnelle en présence d’Emmanuel Macron, Président de la République française, et de représentants de jeunesses africaines.

En savoir plus sur le site officiel

Le Cirad et l’Afrique en bref

Le Cirad, en tant qu’organisme de recherche agronomique pour les régions tropicales et méditerranéennes, travaille en étroite collaboration avec de nombreux partenaires africains. Organisée autour de six directions régionales, l’action du Cirad s’étend sur une large partie du continent, où sont basés 60 % de ses expatriés et plus de 40 % de ses projets. 

Le Cirad a fait de l’Afrique une des priorités géographiques de son mandat de recherche pour le développement.  Il est présent dans les cinq régions de ce continent, avec un investissement particulièrement marqué en Afrique de l’Ouest, dont la région sahélienne. Il y a réaffirmé son engagement en 2018 à travers la déclaration de Ouagadougou signée par une dizaine d’institutions qui ont ainsi marqué leur volonté de joindre leurs forces pour atteindre les objectifs de développement rural durable et de sécurité alimentaire au Sahel.

Elisabeth Claverie de Saint Martin
PDG du Cirad

Parmi les projets impliquant le Cirad dans cette zone sahélienne, huit (ABEE, ACCEPT, BIOSTAR, CASSECS, FAIR, IRRIN, ACCES, Aminata) sont issus de l'initiative DeSIRA (Development Smart Innovation through Research in Agriculture) lancée lors du One Planet Summit de Paris de décembre 2018. Cette initiative de l’Union européenne ambitionne d'accompagner l'agriculture et les systèmes alimentaires au Sud par l’innovation et la mobilisation des connaissances pour les rendre plus résilients aux effets des changements globaux dont le changement climatique. Une dizaine d’autres projets DeSIRA, dans lequel le Cirad est impliqué, ont récemment démarré en Afrique : en Côte d’Ivoire (Cocoa4future, Marigo), en Ouganda (sur le café), au Nigéria (Lidiski sur la peste des petits ruminants et maladies de Newcastle), au Zimbabwe (PACMAN) et à Madagascar.

Le Cirad est reconnu en Afrique pour son expertise scientifique permettant de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la transition agroécologique face aux changements globaux, à l’amélioration des systèmes agrosylvopastoraux, à la gestion durable de l’eau, des forêts et de la biodiversité naturelle et cultivée, et à la santé animale dans une approche « One Health ». 

Exemples d'autres projets

Une centaine de chercheurs du Cirad travaillent au quotidien dans les institutions de recherche ou d’enseignement africaines. Ils conduisent plus d'une centaine de projets de recherche et de formation en partenariat.

 

Plus de projets sur la carte interactive "Le Cirad dans le monde" 

Ces projets sont menés pour la plupart au sein de dispositifs en partenariat.