Illustration. © Delphine Guard-Lavastre, Cirad

Science ouverte

La science ouverte ou open science est un mouvement mondial pour la diffusion et le libre accès aux savoirs scientifiques, dans lequel le Cirad est engagé. Cette dynamique vise à favoriser le partage des résultats de la recherche scientifique et leur confrontation ainsi qu'à développer de meilleures interactions entre la science et la société.

En s'appuyant sur l'opportunité offerte par Internet et le numérique, la science ouverte permet une science plus cumulative et fortement étayée par le partage des contenus scientifiques. Elle contribue ainsi à l’accélération du processus d’innovation, au développement de nouveaux services à valeur ajoutée, notamment pour l’atteinte des objectifs du développement durable par les sociétés du Sud.

Un plan national intégré dans l'écosystème de la science mondiale

En  2018, la France se dote d’un Plan national pour la science ouverte (PNSO) inscrivant la recherche française au cœur de cette mutation.

Le plan rend obligatoire l’accès ouvert aux publications et - autant que possible - aux données issues de recherches financées sur fonds publics. Il soutient des initiatives majeures de structuration du paysage concernant les publications et les données en s’inscrivant dans une dynamique durable, européenne et internationale.

La science ouverte : une dynamique institutionnelle au Cirad

Le Cirad soutient depuis 2006, les principes du libre accès aux connaissances. Il veille, dans sa politique institutionnelle, à renforcer la diffusion des résultats de recherche, d’expertise et de formation menés avec ses partenaires du Sud dans les domaines de l’agriculture et du développement des zones tropicales, subtropicales et méditerranéennes.

L’ambition du Cirad est de gérer et partager des données et des logiciels de recherche selon les principes FAIR (Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable). Dans le cadre du mouvement de l’open data et de l’open source, ces pratiques sont devenues des éléments clés d’une politique de science ouverte visant une recherche transparente, intègre, responsable et répondant aux exigences des bailleurs de la recherche.

L’évolution vers un modèle d’ouverture des données de la recherche présente plusieurs enjeux : scientifique, géo-partenarial et sociétal, organisationnel, normatif et juridique. Le Cirad entend ainsi relever ces défis avec une politique institutionnelle de science ouverte pour une recherche éthique et solidaire de ses partenaires.

Diffuser les connaissances

Le Cirad diffuse aussi ouvertement que possible les connaissances scientifiques produites par ses équipes de recherche. 

 

Le Cirad réalise des Mooc (Massive Online Open Courses) ou y contribue.

Infrastructures de recherche : un enjeu stratégique

Le Cirad participe à la stratégie nationale, européenne et internationale de développement de dispositifs et ressources scientifiques ouverts. Il contribue ainsi au dispositif français d’infrastructures collectives de recherche. Ces infrastructures sont reconnues par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans une feuille de route issue de la stratégie nationale des infrastructures de recherche. 

Les infrastructures de recherche sont des équipements localisés, des instruments d'observation ou d'expérimentation in situ, des centres de ressources biologiques et des collections, des outils numériques d'exploration et d'utilisation de bases de données, etc. Elles sont ouvertes à la communauté scientifique, nationale, européenne ou internationale. Elles peuvent également fournir des services à des communautés intégrant le secteur économique.

Les infrastructures de recherche constituent un élément structurant pour la mise en œuvre des ambitions du Cirad et un élément du dialogue européen avec les pays tropicaux et méditerranéens.