« Faire vivre la biodiversité » : la saison 2 du podcast du Cirad

Vient de sortir 3 novembre 2022
Nourrir le vivant, le podcast du Cirad, revient pour une deuxième saison consacrée à la biodiversité. De la forêt amazonienne aux vergers d’Asie, en passant par la paysannerie africaine, découvrez comment les interactions entre les humains, les plantes, les animaux, le sol ou encore le climat, font naître la richesse du monde vivant.
biodiversité - saison 2 du podcast du Cirad

On ne met pas sous cloche le vivant : c’est le message de cette nouvelle saison de Nourrir le vivant. Un mois avant la COP15 biodiversité, qui se tiendra à Montréal, le Cirad vous propose six épisodes qui vous feront voyager aux quatre coins du monde : Brésil, Sénégal, Zimbabwe, Gabon, Vietnam, La Réunion.

A écouter via notre site web, ou bien sur Acast, Spotify, Deezer, Apple Podcast, ou encore notre chaîne Youtube.

Episode 1 : Forêts tropicales, forêts durables

L’Amazonie renferme un trésor de biodiversité. Au Brésil, des femmes et des hommes vivent de cette richesse à travers l’exploitation du bois. Pour être pérenne, cette économie dépend de l’accès à une certaine diversité d’arbres, ainsi qu’à son renouvellement. 

Aujourd'hui, les modèles d’exploitation ne permettent pas ce renouvellement. Les scientifiques réfléchissent donc à une meilleure cohabitation entre les humains et les forêts qu'ils peuplent. Sur les sites expérimentaux du réseau Tropical managed Forests Observatory au Brésil, les chercheurs suivent l’évolution des forêts pour créer des modèles d’exploitations durables. Car c’est là que réside tout l'enjeu de la préservation de la biodiversité : protéger les forêts tropicales tout en permettant aux populations d'y vivre et d'en tirer parti.

Avec : 

  • Plinio Sist, directeur de l’unité de recherche Forêts & Sociétés du Cirad et coordinateur du réseau TmFO (Tropical managed Forests Observatory)
  • Lucas Jose Mazzei de Freitas, ingénieur forestier, chercheur à l’Embrapa, un organisme de recherche brésilien autour de l'agronomie et de l'élevage
Sortie : le 10 novembre - à retrouver ici

Episode 2 : La biodiversité paysanne face au réchauffement climatique

Selon la FAO, la biodiversité est l’un des premiers leviers de résilience du secteur agricole pour faire face aux impacts des changements climatiques. L’accès à une forte diversité de plantes est donc indispensable à la survie des activités agricoles. 

En Afrique de l’Ouest, les paysans s’adaptent au milieu en expérimentant avec les espèces végétales à leur disposition, adaptant leurs variétés locales aux évolutions de leur environnement et testant de nouvelles variétés et espèces en permanence. Au Sénégal, le Cirad essaie de repenser la façon dont les politiques publiques appuient ces paysans, en prenant en compte toute la force de la diversité cultivée et en apprenant des pratiques paysannes.

Avec : 

  • Vanesse Labeyrie, agronome et ethno-écologue au Cirad, unité de recherche SENS (Savoirs, Environnement et Sociétés)
  • Mbaye Diouf, paysan sénégalais, producteur de semences paysannes et membre de l’organisation paysanne ASPSP (Association Sénégalaise des producteurs de semences paysannes)
Sortie : le 18 novembre - à retrouver ici

Episode 3 : Cohabiter avec la faune sauvage

La faune sauvage d’Afrique australe est diverse et bien conservée, et ce notamment grâce à l’implantation de nombreuses aires protégées. A la lisière de ces zones de conservation, les habitants doivent cohabiter avec cette vie sauvage – éléphants, lions, etc.

Ces populations, qui ont été écartées des politiques de conservation, sont pourtant celles qui vivent au contact de cette faune. Comment les remettre au cœur des processus de décision ? C’est l’objectif du projet ProSuLi : faire en sorte que les habitants de ces zones deviennent les acteurs d’un développement qui concilie conditions de vie digne et préservation de la biodiversité. Pour les scientifiques en charge du projet, l’appropriation, par les populations locales, est un facteur clé de la réussite de tout projet de conservation.

Avec :

  • Alexandre Caron, écologue et vétérinaire dans l’unité de recherche ASTRE (Animal, santé, territoires, risques et écosystèmes) au Cirad
  • Febbie Dube, présidente de Malipati Nutritional Garden
  • Trevor Makondo, secrétaire du comité de pilotage de ProSuLi
  • Hlowani Mousoliwa, chargé du comité de pilotage de ProSuLi et du groupe Eco-tourisme
Sortie : le 25 novembre - à retrouver ici

Episode 4 : La chasse, une question de survie ? 

Dans certaines régions d’Afrique australe, la chasse est au cœur de l’identité culturelle mais aussi au cœur de la survie des populations rurales. C’est le cas de plusieurs zones forestières du Gabon où la chasse est une source essentielle de nourriture et de revenus. 

Pour éviter que la demande croissante conduise à une exploitation jusqu’à épuisement de la faune sauvage, l’Etat gabonais a mis en place des restrictions légales très contraignantes pour les populations locales. Afin de contrebalancer ces restrictions, tout en assurant la durabilité de la ressource, des projets de développement se mettent en place. Parmi eux, le Sustainable Wildlife Management programme (ou SWM programme) a pour but d’organiser la chasse de façon durable et légale ou, si ce n’est pas possible, de proposer des alternatives en matière de sources de protéines d’origine animale. Ces initiatives visent à trouver des compromis entre conservation de la faune et sécurité alimentaire pour les populations rurales.

Avec :

  • Hadrien Vanthomme, spécialiste des dynamiques de populations animales au Cirad au sein de l’unité de recherche Forêts & Sociétés, et coordinateur du SWM programme au Gabon
  • Micheline Elogh'Asseko, facilitatrice pour le SWM programme auprès des communautés de chasseurs sur les terrains au Gabon
Sortie : le 2 décembre

Episode 5 : Des insectes protecteurs 

La biodiversité des insectes est en chute libre, et le recours abusif aux pesticides en est l’une des premières causes. De nombreux insectes sont cependant indispensables au maintien de nos activités agricoles : pollinisation, décomposition de la matière organique, régulation des ravageurs… 

Le Cirad propose ainsi de promouvoir la lutte biologique, une pratique agroécologique qui a recours à des insectes « amis » des cultures, que l'on nomme les « auxiliaires ». Au Vietnam, les scientifiques participent à la diffusion de la plus ancienne forme de lutte biologique connue : l’utilisation des fourmis tisserandes pour réguler la population d’insectes ravageurs dans les vergers. 

Avec :

  • Jean-Philippe Deguine, agroécologue et entomologiste au Cirad au sein de l’unité de recherche “Peuplements végétaux et bio-agresseurs en milieu tropical”, basé à Can Tho au Vietnam
  • Nguyen Thi Ngoc Truc, chercheuse du SOFRI (Southern Horticultural Research Institute), basée à My Tho au Vietnam
Sortie : le 9 décembre

Episode 6 : Les collections scientifiques au service des agriculteurs  et agricultrices

Aujourd’hui, au niveau mondial, moins de 200 espèces de plantes cultivées participent de manière substantielle à l’alimentation humaine. Cette dépendance à une faible diversité d’espèces rend nos systèmes agricoles particulièrement fragiles face aux aléas climatiques ou aux maladies.

La culture du vanillier en est un triste exemple : sur 200 espèces connues, seules 3 sont cultivées à travers le monde, et 95 % de la production mondiale de vanille repose sur une seule variété. Cette faible diversité génétique rend les cultures très sensibles aux maladies, dont la fusariose, un champignon capable de décimer 60% des vanilliers d’une exploitation. A La Réunion, le Cirad gère une collection de vanilliers unique au monde, qui a permis de mettre à jour une nouvelle variété présentant une résistance à la fusariose. Cette variété est actuellement testée chez plusieurs petits producteurs de vanille de La Réunion.

Avec :

  • Carine Charron, généticienne au Cirad et responsable de la collection de vanilliers du Centre de Ressources Biologiques (CRB) Vatel à La Réunion
  • Maryse Mounier, productrice de vanille à La Réunion
Sortie : le 16 décembre
Nourrir le vivant, le podcast du Cirad

La population mondiale devrait atteindre dix milliards de personnes en 2050, faisant bondir la demande en produits agricoles. Or, nos manières conventionnelles de produire et de consommer ne permettent pas de répondre durablement à cette augmentation. Entre pollution, perte de biodiversité, réchauffement climatique… comment ne pas scier la branche sur laquelle nous sommes assis ? Ce défi, colossal, nous impose de changer radicalement notre rapport au vivant. À travers son podcast Nourrir le vivant, le Cirad vous emmène à la découverte de territoires et populations qui réinventent leur agriculture. Accompagnés de scientifiques, agricultrices, formateurs, étudiantes, éleveurs, découvrez la force de transformation des systèmes agricoles, de la production alimentaire à l’emploi, en passant par la santé des écosystèmes.