Rizières en terrasses du nord Vietnam © P. Girard, Cirad

Asie du Sud-Est continentale

Dans cette région, le Cirad accompagne ses partenaires - organismes de recherche, universités, départements de l’agriculture - pour mieux comprendre les grands enjeux de la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité, et l'amélioration de la santé, en vue d’aider à l’élaboration des politiques publiques nationales ou régionales. Dans la péninsule indochinoise, le secteur agricole, très dynamique avec notamment l’émergence de nouveaux acteurs de taille globale, reste très diversifié. Il peut être paradoxalement source d’exclusion. C’est pourquoi, les projets de recherche-action, menés conjointement avec nos partenaires, ont pour ambition de soutenir le développement de la sous-région, en faveur du monde rural, face au poids économique des grands émergents voisins.

Contexte et enjeux

Une mutation rapide des filières et des milieux associés à des territoires cherche à satisfaire une population urbaine en forte croissance ainsi que les exportations. La recherche de progrès, à la fois en quantité et en qualité (notamment sanitaire) est liée à l’émergence d’une classe moyenne plus exigeante. Elle entraîne une demande croissante sur les systèmes d’élevage et la santé animale poussés par des marchés en très forte progression (Chine) et surtout par la gestion des émergences des maladies d’origines zoonotiques. La région possède une très forte capacité d’innovations avec une grande vitalité en R&D publique et privée et une absorption rapide des innovations par les acteurs économiques.

Bagan Livestock © CIRAD, Bénédicte Chambon

Elevage au Myanmar. © Cirad, Bénédicte Chambon

 

L’Asie du Sud-Est est une des régions de la planète les plus riches en espèces animales et végétales endémiques. C’est aussi une région d’une grande diversité linguistique et un centre majeur de domestication des races animales et végétales. L’Asie du Sud-Est est également un point « chaud » mondial de biodiversité en crise et de diversité culturelle menacée. De nombreuses zoonoses ont émergé ces dernières décennies dans cette région (en incluant la Chine du Sud-Est) et les risques sanitaires transfrontaliers sont jugés des plus sérieux avec le développement des corridors économiques et leur intégration dans les nouvelles routes de la soie. La pandémie de la Covid-19 souligne l’échec des stratégies actuelles d’anticipation des épidémies zoonotiques. L’approche "Une seule santé" portée par le Cirad et ses partenaires, notamment au sein du Dispositif de recherche en partenariat Maladies émergentes en Asie du Sud-Est (dP GREASE), a pour objectif d’une part de renforcer les compétences des professionnels et des décideurs face à la compréhension de l’émergence des maladies et des crises sanitaires, et d’autre part de mettre à la disposition des différents acteurs des outils permettant de modifier la situation sociale, environnementale et économique, de façon à réduire ses effets négatifs sur la santé publique et sur la santé des personnes.

Projets emblématiques et dispositifs de recherche et de formation en partenariat

Ces points de localisation se trouvent dans les pays d'intervention du Cirad et de ses partenaires ; ils ne sont pas géolocalisés précisément.

Chiffres clés

  • 25 Scientifiques expatriés
  • 4 Dispositifs en partenariat
  • 70 Missions par an

Principaux domaines de recherche

  • Prévention et gestion des risques
  • Eradication de la pauvreté face aux catastrophes environnementales et sociales
  • Sécurité sanitaire des aliments 
  • Risques zoonotiques 
  • Mutation des filières et des binômes milieux/territoires pour une alimentation durable
  • Santé et environnement
  • Durabilité des systèmes de cultures pérennes tropicales

Quelques projets phares

De grands projets comme le projet Agroecology and Safe food System Transitions (ASSET) soutiennent cette dynamique ; ainsi que les projets sur la production animale et la santé (réseau en santé pour sécuriser la production de la volaille), sur l'antibiorésistance, les maladies émergentes zoonotiques et les pandémies.

Dispositifs en partenariat (dP)

Enseignement et formation

Une priorité est accordée aux formations diplômantes régionales

Le Cirad collabore avec les organismes d’enseignement supérieur de la région pour dispenser, animer et encadrer des formations diplômantes ou qualifiantes, des écoles doctorales, des ateliers, cours, voyages d’étude et st​​​​​​ages. De nombreux étudiants en thèse ou en mastère, en provenance de toute l’Asie, sont encadrés chaque année. Dans le cadre de la formation professionnelle continue, le Cirad organise des stages et formations de courte ou moyenne durée pour les étudiants birmans, cambodgiens, laotiens, thaïlandais et vietnamiens, dans des laboratoires d’accueil du Nord.

Des formations supérieures organisées avec les universités

Hévéaculture en Asie. © Cirad

Hévéaculture en Asie. © Cirad

Le Master international Franco-Thaï InterRisk - Evaluation et gestion des risques sanitaires à l'interface entre homme, animal et écosystème
Dans le cadre de l'approche "Une seule santé", ce master est piloté par le cirad en lien avec l'Université de Kasetsart (Thaïlande). Avec l'appui de MUSE (Montpellier Université d'Excellence), il devrait prochainement associer d'autres partenaires, en particulier l'École Inter-États des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar de l'Université Cheikh-Anta-Diop (Sénégal).

Masters de l’Université des sciences et technologies de Hanoi (USTH)
Le Cirad est impliqué dans plusieurs masters dans les domaines des biotechnologies végétales, énergies renouvelables, eau-environnement, sciences et technologies de l’information, informatique…

Voir aussi Enseignement et formation

Publications scientifiques

Voir toutes les publications

Contact

Direction régionale du Cirad Asie du Sud-Est continentale
François Roger
Cirad Bureau 102, Batiment 2G
Cité Diplomatique de Van Phuc, 298 Kim Ma, Hanoï
Vietnam
Tél. : + 844 37 34 67 75
Mobile : + 849 14 30 99 91
Fax : + 844 37 34 67 83

Courriel