Serge Morand, nommé membre du panel d’experts de haut niveau « Une seule santé »

Science en action 27 mai 2021
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ont annoncé la création d’un panel d’experts de haut niveau sur l’approche « Une seule santé » (One Health). Serge Morand, écologue de la santé au CNRS, en détachement au Cirad en Thaïlande, a été nommé parmi les 26 experts internationaux.
Serge Morand a mené une trentaine d'étude de terrain, dont ici au Laos en collaboration avec l'Institut Pasteur du Laos sur les virus de la faune sauvage (rongeurs, chauves-souris). © Institut Pasteur du Laos
Serge Morand a mené une trentaine d'étude de terrain, dont ici au Laos en collaboration avec l'Institut Pasteur du Laos sur les virus de la faune sauvage (rongeurs, chauves-souris). © Institut Pasteur du Laos

Serge Morand a mené une trentaine d'études de terrain, dont ici au Laos en collaboration avec l'Institut Pasteur du Laos sur les virus de la faune sauvage (rongeurs, chauves-souris). © Institut Pasteur du Laos

Proposé à l’initiative de la France avec le soutien de l’Allemagne, la création de ce panel d’experts avait été officiellement annoncée lors du Forum de Paris sur la paix le 12 novembre 2020 par les ministres français et allemand des Affaires étrangères et les dirigeants de l’OMS, de l’OIE, de la FAO et du PNUE. Le panel vient d’être mis en place par les quatre organisations internationales. Objectif de ce groupe interdisciplinaire de 26 experts indépendants : éclairer la décision publique en vue de prévenir et répondre aux futures crises sanitaires.

Le groupe de scientifiques conduira ses travaux selon l'approche « Une seule santé », qui reconnaît les liens entre la santé des personnes, des animaux et de l'environnement, et souligne la nécessité de recourir à des spécialistes de plusieurs secteurs pour faire face aux menaces sanitaires.

Parmi les 26 experts sélectionnés par les organisations internationales, Serge Morand, Cirad-CNRS, est le seul expert français, choisi pour ses travaux à l'interface de l'environnement, de la biodiversité, de la santé animale et humaine.

Écologue et parasitologue de formation, Serge Morand dispose d’une vaste expérience de terrain en collaboration avec les communautés locales et les administrations de santé animale, humaine, agricole et environnementale (hôpitaux, services vétérinaires, parcs nationaux,…). Sur les 10 dernières années, il a coordonné une trentaine d’études de terrain en Thaïlande, au Cambodge, au Laos, aux Philippines, au Vietnam, qui ont donné lieu à plus de 200 publications académiques, ouvrages de synthèse ou de vulgarisation, et aussi de nombreux enseignements.

Serge Morand est un pionnier dans le domaine de la socio-écologie de la santé, qui relie les changements environnementaux et d'utilisation des terres, à la biodiversité, la socio-économie, l'écologie évolutive et l'épidémiologie des maladies zoonotiques à l'interface de la santé humaine et de la santé animale (One Health / EcoHealth / Planetary Health).

Il allie ainsi une expertise rare de recherche multidisciplinaire, allant de l'analyse génétique des agents infectieux (et de leur résistance aux antibiotiques), à l'écologie évolutive des réservoirs et des vecteurs, en passant par la modélisation et l'analyse géospatiale de la transmission des maladies.

Depuis plusieurs années, il développe une réflexion et des pratiques sur l'éthique de l'engagement individuel et communautaire (consentement, approches participatives, etc.) ainsi que sur la gouvernance environnementale et sanitaire.

« Je suis heureux d’intégrer ce groupe interdisciplinaire, dont les compétences des membres sont très complémentaires, et de contribuer à des futurs travaux au bénéfice d’une santé partagée », se réjouit Serge Morand.

Les membres du panel se réuniront au moins trois fois par an et produiront des rapports et des recommandations pour conseiller les quatre organisations internationales dans l'élaboration d'un plan d'action mondial de long terme destiné à éviter l'apparition de nouveaux foyers de maladies.

L’action du panel pourra s’appuyer sur les travaux de linitiative PREZODE, initiée par trois organismes de recherche français (IRD, Cirad, INRAE) avec divers partenaires internationaux.