ALI isaiah-rustad—unsplash Unsplash © I. Rustad

Systèmes alimentaires

Au niveau mondial, l’insécurité alimentaire et nutritionnelle persiste et évolue vers des formes nouvelles de déséquilibres alimentaires. Alors que le nombre de personnes souffrant de la faim (carence en calories) a du mal à passer en dessous du seuil des 800 millions, le monde fait face à une épidémie de sur et mal-consommation (surpoids), qui atteint plus du quart de la population mondiale, y compris au Sud et dans les pays à revenu intermédiaire.

Le Cirad travaille de longue date sur les systèmes alimentaires des pays du Sud, avec un tissu dense de partenaires.

Les systèmes alimentaires s’analysent à plusieurs échelles : des ménages, des territoires, des filières, des pays et à l’échelle globale

Les recherches actuelles concernent en particulier les innovations techniques et sociales au sein des filières des systèmes alimentaires (pratiques, procédés, normes, labels…).

  • Quels en sont les déterminants et les impacts ?
  • Quelle est la part des initiatives citoyennes, la part des politiques publiques, nationales ou de certaines villes ?
  • Quels sont les rôles des agricultures familiales et des acteurs privés comme les entreprises agroalimentaires ? …

Mieux représenter le fonctionnement des systèmes alimentaires

Des développements méthodologiques ont permis de représenter le fonctionnement des systèmes alimentaires, par exemple d’analyser les relations entre hommes et femmes, jeunes et anciens au sein des familles d’agriculteurs, qui ont à la fois des rôles de production, de transformation, de commercialisation et de consommation. Il reste cependant :

  • Mieux caractériser les marchés de consommation, urbains et ruraux.
  • Identifier la dynamique des comportements des consommateurs et leurs interactions avec les autres éléments du système.
  • Evaluer et coconstruire la traduction territoriale de politiques alimentaires et nutritionnelles nationales ou à plus large échelle.;
  • Imaginer des moyens de pilotage et d’évaluation multisectoriels et multiscalaires des systèmes alimentaires.

Coordonner les recherches sur les systèmes de production, de transformation, les marchés, les politiques alimentaires et la consommation

Des efforts de mise en réseau et en cohérence des travaux de différentes disciplines doivent également encore être faits. Les recherches menées sur les systèmes de production, de transformation (productivité et qualités), de mise en marché des produits, sur les politiques alimentaires, sur la consommation (régimes et habitudes alimentaires), encore trop segmentées, doivent être plus coordonnées, entre unités et avec nos partenaires. Une approche intégrée des systèmes alimentaires requiert encore des développements méthodologiques, qui permettront la production de connaissances et de scénarios, et leur capitalisation, avec l’ensemble des acteurs, dans des dispositifs opérationnels.