L’initiative PREZODE : une coopération internationale prometteuse

Événement 11 octobre 2022
La première Assemblée Générale de PREZODE se tient ce mardi 11 octobre 2022. Elle est l’occasion de présenter les résultats des consultations entreprises depuis dix-huit mois, d’informer sur les nouvelles adhésions de pays, de confirmer une coopération internationale prometteuse, d’exposer les avancées stratégiques et la mise en place de partenariats clés. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et PREZODE annoncent la création d’un groupe de travail commun pour établir un corpus d’indicateurs destiné à mieux adapter les stratégies de prévention.
Surveillance des maladies animales, Zimbabwe © Angela Jimu
Surveillance des maladies animales, Zimbabwe © Angela Jimu

Surveillance des maladies animales, Zimbabwe © Angela Jimu

18 mois après son lancement, l’initiative PREZODE (PREventing ZOonotic Disease Emergence) amorce le démarrage de ses programmes opérationnels et scientifiques. Sa première assemblée générale organisée ce 11 octobre 2022 dresse un bilan des actions engagées et établit la feuille de route des prochaines étapes.

Une coopération qui réunit déjà 160 membres et 14 pays

Trois nouveaux pays viennent d’annoncer leur adhésion à l’initiative. La Guinée Conakry, Madagascar et le Maroc rejoignent un groupe de pays signataires, déjà composé de la Belgique, du Cambodge, du Costa-Rica, de la Dominique, de la France, d’Haïti, du Mexique, du Sénégal, de l’Uruguay, du Vietnam, et du Zimbabwe. La communauté PREZODE compte, à date, plus de 160 membres issus des mondes scientifiques, académiques et associatifs. 

Un agenda stratégique centré sur la prévention de l'émergence des zoonoses élaboré sur un principe de co-construction

L’agenda stratégique, scientifique et opérationnel, feuille de route de l'initiative pour améliorer la prévention de l’émergence des risques, a été élaboré via un processus inclusif de co-construction. La démarche scientifique de PREZODE s’est appuyée sur la consolidation des résultats d’une trentaine d’ateliers, régionaux, puis nationaux, qui ont associé plus de 1 800 acteurs (chercheurs, communautés villageoises, associations, décideurs locaux, réseaux nationaux et internationaux,) issus de 128 pays. La transcription des besoins identifiés au cours ateliers de co-construction a débouché sur un remarquable travail de synthèse, formulé dans l’agenda stratégique de PREZODE. Le cadre de cette stratégie de prévention innovante repose sur cinq piliers :

  • évaluation des risques d'émergence de maladies zoonotiques ;
  • réduction du risque d'émergences zoonotiques en construisant des socio-écosystèmes adaptés et résilients ;
  • évaluation socio-économique et mise en œuvre de stratégies de surveillance et de détection précoce ;
  • prototypage d'un système d'information global pour la surveillance et la détection précoce ;
  • le cinquième pilier, transverse, vise le renforcement des capacités et renforcement des réseaux de santé. Il a pour objectif de favoriser le dialogue entre scientifiques, chercheurs et politiques.

La collaboration INRAE - CIRAD - IRD à l’origine d’une initiative internationale de premier plan 

Lors de l’assemblée, les présidents des trois instituts ont salué le travail engagé de leurs équipes à l’origine de l’initiative. La recherche française a su rallier ses réseaux de partenaires internationaux à ses connaissances de l’approche « Une seule Santé » acquise, depuis une vingtaine d’années. Philippe Mauguin, Président directeur général d’INRAE, Elisabeth Claverie de Saint Martin, présidente-directrice générale du Cirad, et Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’IRD, ont rappelé l’ambition de répondre à des enjeux mondiaux de santé publique, dans un contexte où plus des trois-quarts des maladies émergentes sont d’origine animale. Ils ont félicité le montage en un temps court d’une initiative d’envergure :

« Cette première assemblée générale donne le coup d’envoi opérationnel de PREZODE, avec un programme de travail pour les dix prochaines années. La gouvernance, désormais validée par tous les membres, pose un cadre structuré pour la coopération internationale et la démarche scientifique. Le principe de co-construction a mis en évidence que l’approche « Une seule Santé » est impérative pour une prévention efficace des risques zoonotiques et dans la lutte contre les émergences de maladies d’origine animale à potentiel épidémique et pandémique. »

De gauche à droite : Elisabeth Claverie de Saint Martin, présidente-directrice générale du Cirad, Philippe Mauguin, Président directeur général d’INRAE, et Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’IRD © Remy Mattiolo

De gauche à droite : Elisabeth Claverie de Saint Martin, présidente-directrice générale du Cirad, Philippe Mauguin, Président directeur général d’INRAE, et Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’IRD © Remy Mattiolo

Une gouvernance structurée 

PREZODE est dotée de cinq organes : deux entités décisionnaires – l’assemblée générale et le comité de pilotage, trois entités consultatives - un conseil scientifique, un comité des bailleurs et un comité d'éthique. Un Secrétariat opérationnel en coordonne les activités. La mise en place de ces organes se fera au cours du premier semestre 2023. Un appel à candidatures d’experts pour le comité de pilotage et un appel à manifestations d’intérêt pour le Secrétariat opérationnel ont été ouverts. 

Un premier groupe de travail commun OMS - PREZODE pour développer des indicateurs de risque d'émergence

L’OMS et PREZODE ont annoncé la création d’un groupe de travail commun afin d’établir un référentiel d’indicateurs de quantification du risque d'émergence de maladies zoonotiques.

Les risques d'émergence dépendent d’interactions multidimensionnelles et plurifactorielles : biologiques, socio-économiques, climatiques, usages des terres, diversité des agents pathogènes, élevages, commerce des animaux, réseaux de surveillance...). Il est essentiel de définir un cadre de travail précis et rigoureux, afin de collecter, compléter et synthétiser les données issues de la littérature scientifique existante et de les traduire en indicateurs. Cette liste servira de trame précise pour évaluer l'impact des stratégies de prévention et rendre opérationnelle l'approche "Une seule santé". L’initiative PREZODE est le partenaire scientifique ad hoc pour mener ces travaux. L’appel à candidatures a été lancé.

La mise en place de ce groupe commun est une reconnaissance de la qualité du travail accompli en 18 mois par l’initiative PREZODE et de ses liens étroits avec les organisations de la Quadripartite l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la FAO (Organisation pour l'alimentation et l'agriculture), le WOAH (Origination Mondiale pour la Santé Animale) et l’UNEP (programme des Nations Unies pour l’Environnement).

Les programmes opérationnels de l’initiative

Les premiers programmes de terrain et de recherche propres à l’initiative PREZODE sont en cours de lancement. Deux programmes, financés par la France démarrent leurs premières activités. Le premier, engagé avec l’AFD, mobilise 30 M€ répartis en trois tranches égales, déployées sur trois ans (2022, 2023 et 2024). Le second, programme de recherche, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, sera prochainement mis en place dans le cadre de la Stratégie d’Accélération Maladies Infectieuses Émergentes sur fonds France 2030, pour une enveloppe de 30 M€.

A propos de l’initiative PREZODE

PREZODE est une initiative internationale la prévention, la surveillance et la détection précoce de l'émergence de maladies zoonotiques afin d’assurer une réponse rapide aux risques de pandémies. Ses ressources sont à la disposition des décideurs, afin qu’ils puissent mette en œuvre de politiques publiques adaptées pour réduire le risque d'émergence de maladies infectieuses zoonotiques. Acronyme de Preventing ZOonotic Disease Emergence, PREZODE est une initiative scientifique et opérationnelle formant une plateforme et un réseau international multidisciplinaire unique, doté d’un cadre de recherche fondé sur un principe de co-construction du local au global, dans une dynamique multi-acteurs, pour comprendre les processus et facteurs de risque d'émergence des zoonoses, encourager le partage des connaissances, faciliter la collaboration multilatérale, améliorer la gestion des écosystèmes et renforcer la surveillance des zoonoses.

L'initiative PREZODE est basée sur une approche "One Health", qui lie les santés humaine, animale et environnementale. Initiée par trois des plus grands instituts de recherche français, le CIRAD, l’INRAE et l’IRD, elle a été lancée en janvier 2021 lors du One Planet Summit on Biodiversity. En ligne avec les Objectifs du Développement Durable, PREZODE a pour ambition générale d'élargir la coopération et la coordination avec les pays et les initiatives, tout en assurant la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des communautés les moins favorisées.