« Le lait, vecteur de développement » : des rencontres internationales pour inventer des filières laitières plus durables et inclusives

Événement 6 juin 2019
Près de 200 acteurs du secteur laitier de 25 pays sont attendus pour la 3e édition du symposium « Lait, vecteur de développement » les 12 et 13 juin 2019 à Dakar (Sénégal). Objectif : mettre en relation ces acteurs et favoriser les échanges d’expériences autour de la diversité des modèles de développement laitier. Co-organisée par l’ISRA (Sénégal), le Cirad et l’Inra (France), avec le soutien de la FAO et d’Agreenium, cette édition vise à mobiliser les entreprises de transformation et les pouvoirs publics pour accompagner l’essor de la production de lait local en Afrique de l’Ouest. Elle mettra l’accent également sur le rôle des femmes et des éleveurs les plus modestes dans ces dynamiques laitières.
La 3e édition du symposium « Lait, vecteur de développement » se tient les 12 et 13 juin à Dakar au Sénégal.

Environ 120 millions de fermes et un milliard de personnes dans le monde sont impliquées dans la production, la transformation et le commerce du lait. Ce secteur est caractérisé par une très grande diversité : diversité des échelles de production, des races, des pratiques, des territoires, diversité des cultures et de la place du lait dans les régimes alimentaires, diversité enfin des acteurs et des politiques nationales. Comment appréhender une telle mosaïque et sa dynamique d’évolution dans un contexte de mondialisation, de croissance de la demande et de nécessité de durabilité ?

Le symposium « Lait, vecteur de développement », organisées par l’ISRA, le Cirad et l’Inra à Dakar (Sénégal) les 12 et 13 juin, rassemblera près de 200 acteurs* du secteur laitier d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Afrique pour échanger les expériences entre les pays autour de cette question.

« La principale ambition de ce symposium international est d’aboutir à une meilleure coordination des actions autour du lait et des produits laitiers en Europe et dans les pays en voie de développement. Il s’agit notamment de faire émerger des projets conjoints de recherche, de formation ou d’appui aux communautés locales, souligne Christian Corniaux du Cirad, co-organisateur de ce symposium international. « Pour nous, le lait est vecteur de développement. En créant de l’emploi et en générant des revenus pour les familles, le secteur laitier peut contribuer à réduire la pauvreté et les tensions sociales dans les territoires agropastoraux d’Afrique de l’Ouest, au Sahel en particulier ». Dans ces territoires, plusieurs dizaines de millions de familles produisent du lait.

« Le fait que le symposium se tienne à Dakar n’est pas neutre », poursuit Guillaume Duteurtre, correspondant pour la filière Lait au Cirad, également co-organisateur. « Depuis plusieurs mois, les producteurs laitiers ouest-africains conduisent, avec plusieurs ONG, une campagne de plaidoyer visant à promouvoir le lait local face aux importations de poudres de lait bon marché » (lire la déclaration commune des organisations paysannes et de producteurs laitiers pour le lait local et équitable en Afrique de l'Ouest et en Europe, 10 avril 2019). Les organisations de producteurs souhaitent notamment appuyer l’initiative de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de lancer une offensive politique régionale en faveur du lait local (Offensive Lait CEDEAO). « La totalité de la première journée de ce symposium sera consacrée aux enjeux de la filière dans l’espace CEDEAO. Nous souhaitons que soient passés en revue tous les « leviers » pour renforcer la collecte de lait en milieu pastoral. Le développement durable et la sécurité au Sahel nécessitent une meilleure intégration des éleveurs au commerce dans la sous-région », ajoute Guillaume Duteurtre.

Pour sa 3e édition après Rennes (France, 2014) et Rabat (Maroc, 2017), ce symposium sera ouvert officiellement le 12 juin par le Ministre de l’Elevage du Sénégal, les représentants de l’ISRA, de la FAO et d’Agreenium.

Il sera organisé autour d’un colloque scientifique et d’une foire des innovations.

Au cœur des 5 sessions du colloque, l'enjeu du développement du lait local

Le colloque donnera la parole à des experts, à des chercheurs mais aussi à de nombreux acteurs du secteur : industriels, organisations professionnels, ONGs et décideurs politiques. Il comportera une première session thématique sur le développement laitier en Afrique de l’Ouest le 12 juin, suivie de quatre autres le 13 juin, dont la dernière sur le développement durable de la filière « Lait local » en Afrique de l’Ouest dans un contexte de globalisation

1. Regards croisés sur le développement laitier en Afrique de l’Ouest dans l’espace CEDEAO

  • La planète laitière et la place de l’Afrique de l’Ouest (Vincent Chatelier, Inra, France)
  • L’Offensive Lait CEDEAO (Bio Goura Soule, CEDEAO, Nigéria)
  • Présentation de la campagne « Mon lait est local » (Hindatou Amadou, APESS, Burkina Faso)
  • Les centres de collecte laitiers paysans multiservices au Niger : le maillon manquant pour permettre le développement de filières lait locales (Aly Dandakoye, IRAM, Niger)
  • Les moteurs de l’intensification écologique de la production laitière à l’ouest du Burkina Faso (Eric Vall, Cirad, France)
  • Développement d’une chaîne de valeur lait local : le cas de la Laiterie Du Berger au Sénégal (Arona Diaw, LDB, Sénégal)

2. Enjeux techniques et organisationnels pour la collecte du lait

  • Défis de la gestion de la collecte du lait cru pour garantir l’approvisionnement en produits lactés dans les pays en développement (Mohamed Taher Sraïri, IAV Hassan II, Rabat, Maroc)
  • Coûts publics et privés, leçons apprises d’un système pilote de paiement du lait à la qualité au Kenya (Asaah Ndambi, Wageningen University, Pays-Bas)
  • Piloter un système de paiement du lait à la qualité au Kenya (Gerard Oosterwijk, Happy Cow, Kenya)
  • La success story du paiement de la qualité du lait dans le bassin laitier de Mbarara, Ouganda (Annabelle Daburon, Wageningen University, Pays-Bas)
  • Réseaux sociaux de la chaîne de valeur du lait local dans le bassin arachidier (Walter Ossebi, EISMV, Sénégal)
  • Les plate-formes d’innovation lait en Afrique de l’Ouest : atouts et faiblesses (Cécile Broutin, GRET, France)

3. Diversité des produits, techniques, usages et marchés

  • Les produits laitiers du monde à l’épreuve de la libéralisation : des traditions laitières en danger ? (Guillaume Duteurtre, Cirad, France)
  • Le Fromage de chamelle : une révolution technologique et culturelle ? (Gaukhar Konuspayeva, Kazakhstan)
  • Caractérisation des laits fermentés de vache produits artisanalement au Sénégal (B. Musabyemariya, EISMV, Sénégal)
  • Où est le lait malien ? Transformation et marketing des produits laitiers à Bamako, Mali (Jennifer Provost, Georg-August University Goettingen. Allemagne)
  • Etude consommation et la distribution des produits laitiers au Mali, Niger et Sénégal de 2014 (Marie-Christine Goudiaby, Gret, Dakar, Sénégal)

4. Place des femmes et des acteurs vulnérables dans la transformation des systèmes de production et des filières laitières

  • Réduire l’inégalité des genres dans le secteur laitier (Alejandra Safa Barraza, FAO, Rome, Italie)
  • Impact socio-économique de la transformation laitière sur les ménages pastoraux au Burkina Faso : Intégration du genre (René Milligo, Pasmep, Burkina Faso)
  • La marchandisation du lait de chamelle et la « périurbanisation » de l’élevage camelin : quel modèle de développement (Bernard Faye, Cirad, France)

5. Développement durable de la filière « Lait local » dans un contexte de globalisation

  • Voie lactée du développement : créer une croissance durable sur le marché des chaînes de valeur laitières – Cas d’Arla au Nigéria (Amadou Bocoum, Arla, Danemark)
  • 10 ans d’engagements pour la finance inclusive, l’entrepreneuriat social et le renforcement des chaines de valeur agricoles locales (Jonathan Michaud, Crédit Agricole Franche-Comté, Kossam SDE)
  • Les multinationales laitières en Afrique de l’Ouest : espoir ou désillusion pour les éleveurs ? (Christian Corniaux, Cirad, Sénégal)
  • Réengraissage de la poudre de lait : nouvelle étape dans le commerce de produits laitiers entre l’UE et l’Afrique de l’Ouest (François Graas, SOS Faim, Bruxelles, Belgique)
  • Politiques commerciale et fiscale et filières lait en Afrique de l’Ouest (Laurent Levard, GRET, France)

Une foire des innovations autour des solutions pour améliorer la collecte du lait local

Afin de favoriser les échanges entre experts et acteurs de terrain, et encourager la diffusion d’innovations entre différents pays, une « foire des innovations » sera organisée en parallèle du colloque scientifique. Cette foire sera dédiée aux solutions techniques et organisationnelles pour améliorer la collecte du lait local, dans la mesure où des nombreuses entreprises laitières se heurtent à la difficulté de collecter du lait local en Afrique. Des matériels de collecte seront montrés tels que les bidons, les tanks solaires, les tanks réfrigérés, les tricycles équipés de tanks, ou les Lactoscans. Des expériences organisationnelles seront également présentées, comme la structuration des producteurs en coopératives, la mise en place d’interprofessions, les programmes de crédit et de formation en appui aux éleveurs ou aux mini-laiteries, ou la mise en place de systèmes de paiement à la qualité. D’autres innovations en termes de procédés pour améliorer les débouchés du lait local seront discutées : procédés de fabrication de certains fromages ou de laits fermentés ; emballages de qualité, etc.

*organismes de recherche et d’enseignement supérieur, instituts techniques et organisations professionnelles, ONG, associations, fondations, organismes de microcrédit, entreprises, responsables politiques, experts du développement.

Accompagner les acteurs pour un développement durable et équitable du secteur laitier

Pour accompagner les changements en cours dans le secteur laitier à l’échelle mondiale, le Cirad contribue, avec ses partenaires, à promouvoir des systèmes de production laitière agro-écologiques, mais aussi à connaître et reconnaître :
- la diversité des produits laitiers , des modes de consommation, des techniques et des entreprises laitières,
- la dynamique des systèmes de collecte du lait et rôles des entreprises de transformation dans les innovations techniques et organisationnelles,
- le rôle social des « filières laitières inclusives » tirées par les entreprises de collecte et de valorisation du lait local, dans la création d’emploi local, notamment pour les populations pauvres et pour les femmes
- le rôle des coalitions d’acteurs pour concevoir localement des modèles d’affaire inclusifs respectueux de l’environnement et promouvoir un développement durable des filières laitières dans un contexte de mondialisation.