La Réunion

A La Réunion, le Cirad contribue, par la recherche et la formation, au développement de filières qui respectent l'environnement et la biodiversité exceptionnelle de l'île. Les travaux sont menés, en partenariat avec les acteurs de l’environnement et du monde agricole, dans le cadre d'un accord signé avec l’État, le Conseil régional et le Conseil départemental de La Réunion. Le budget du Cirad à La Réunion est apporté par l'Union Européenne (Feder, Feader) à hauteur de 40 % et par la Région Réunion à hauteur de 10 %.
Paysage agricole de la Réunion © R. Carayol, Cirad
Paysage agricole de la Réunion © R. Carayol, Cirad

Paysage agricole de la Réunion © R. Carayol, Cirad

Des programmes de recherche au service du développement durable

Les recherches du Cirad à La Réunion visent à répondre au double défi de la sécurité alimentaire et de la santé, en accompagnant la transition écologique de l’agriculture et son adaptation au changement climatique, de la parcelle au territoire.

La programmation 2015-2021 du Cirad à La Réunion a été construite avec les acteurs, à partir des besoins du développement, du terrain au laboratoire, du local à l’international. Elle conforte le rôle Stratégique de « La Réunion productrice de références » en matière de bioéconomie et en tant que plateforme européenne de recherche en milieu tropical au cœur de l'océan Indien. 

Elle renforce également l’articulation entre sciences et pratiques, au service du développement de la production agricole et agro-alimentaire en organisant les transferts de connaissances, de pratiques et de technologies - notamment à travers les Réseaux d’Innovation et de Transfert Agricole (Rita), dont le Cirad est un membre fondateur actif.

Des infrastructures d'accueil et des terrains d'expérimentation uniques 

Le Cirad dispose à La Réunion d’infrastructures scientifiques reconnues et labellisées, ce qui renforce son attractivité régionale.

Au total, c'est : 

•    14 000 mètres carrés de laboratoires, serres, bureaux, répartis sur trois sites principaux à St Denis (La Bretagne) et St Pierre (Ligne-Paradis-Pôle de protection des plantes ; Bassin-Plat)
•    35 ha de terrains d'expérimentations sur quatre stations (Bassin Plat, La Mare, Ligne-Paradis, Colimaçons)

Le Cirad accueille ainsi dans ses locaux une dizaine d'institutions partenaires et une centaine de stagiaires et doctorants. Il reçoit également de nombreux visiteurs officiels chaque année.

Parmi les infrastructures d'accueil remarquables :

  • un arboretum pédagogique, situé à Saint-Denis de La Réunion, ouvert sur réservation aux scolaires.
  • le pôle de protection des plantes (3P) situé à Saint-Pierre sur l’île de la Réunion. Dans une logique de mutualisation des moyens, cette structure accueille des agents de l’Université de La Réunion, d'INRAE, de l’IRD, du MNHN, ainsi que du GDS, du Parc National de La Réunion, et la SARL La Coccinelle, une biofabrique d’insectes auxiliaires. Spécialisé dans la recherche et l’expérimentation végétale, le 3P dispose d’équipements de haut niveau et de collections de ressources biologiques (vanille, aulx tropicaux, légumes sous-utilisés) conservées au sein du centre de ressources biologiques (CRB) Vatel.