Techniques de diagnostic pour la PPCB (et/ou PPCC)

Santé animale, maladies émergentes
La péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) inscrite sur la liste de l'Office International des Epizooties (OIE), qui regroupe les maladies ayant un impact très important sur le cheptel ou représentant une contrainte majeure aux échanges internationaux, est due à un mycoplasme, Mycoplasma mycoides subsp. mycoides SC. Cette maladie se caractérise par l'apparition de symptômes respiratoires et de lésions de pleurésie et de pneumonie. Ces lésions peuvent évoluer vers un stade chronique et les animaux porteurs de telles lésions, bien que difficilement détectables à l'observation clinique, représentent une source de réinfection pour les élevages sains. Jusqu'à récemment, la lutte contre la PPCB reposait sur des campagnes massives de vaccination, souvent associées à celles dirigées contre la peste bovine. Ces campagnes sont coûteuses en raison de la nécessité de faire des rappels de vaccination annuels. En conséquence, l'effort vaccinal est difficile à maintenir en Afrique et le nombre de foyers augmente. Le recours au diagnostic de laboratoire est indispensable, à la fois pour confirmer les suspicions de PPCB mais également pour mesurer l'impact de la maladie sur le cheptel et ainsi pouvoir mettre en place des stratégies de contrôle adaptées. Ce diagnostic de laboratoire ne présente pas de difficulté technique majeure mais il demande surtout une expérience pratique et avérée afin de pouvoir être réalisé correctement. Il en est de même pour la PPCC.
Enclos mobile traditionnel à bétail utilisé pour la fumure, Ethiopie © Cirad, P. Bonnet
Enclos mobile traditionnel à bétail utilisé pour la fumure, Ethiopie © Cirad, P. Bonnet

Enclos mobile traditionnel à bétail utilisé pour la fumure, Ethiopie © Cirad, P. Bonnet

Objectifs

A l’issue de la formation, les participants devront être capables de :

  • réaliser des analyses sérologiques PPCB (PPCC) par la technique cELISA (IDEXX), acquérir les bases de la démarche qualité dans ce domaine et savoir interpréter les résultats ;
  • isoler et identifier l’agent de la PPCB (PPCC) par des techniques classiques (tests biochimiques, inhibition de croissance) et analyser les difficultés rencontrées sur le terrain ;
  • réaliser le titrage d’un vaccin contre la PPCB (PPCC) ;
  • décrire les principes de technique de PCR appliquée à la PPCB (PPCC) pour le diagnostic rapide.

Public

Ce cours est ouvert aux personnes directement impliquées dans le diagnostic de la PPCB/PPCC (vétérinaires, techniciens de laboratoire).

Les candidatures comprenant un CV détaillé, une lettre de motivation et des indications sur l’organisme de gestion de la bourse, doivent être adressées par mél : formation-emvt-fvi@cirad.fr

Le Cirad n'est pas en mesure d'accorder des bourses. Il convient donc d'introduire, le plus tôt possible, une demande auprès :

  • des autorités compétentes nationales en charge de l'élevage et/ou de l'octroi des bourses
  • des services culturels et de coopération scientifique et technique des ambassades de France
  • des ambassades d'autres pays
  • d'organismes internationaux (Fao, Pnud, Union européenne, Aiea, Bid...)
  • de projets de développement ou d'organisations non gouvernementales.

Langue

Français. Sur demande, des sessions anglophones ou des sessions délocalisées au sein d’institutions partenaires peuvent être organisées dès lors qu’un nombre suffisant de participants est réuni (au moins 5).

Programme

Cette formation peut-être développée sur la PPCB et/ou la PPCC.

La durée de la formation peut également être adaptée selon les besoins.

Le programme alterne des apports théoriques et des manipulations techniques permettant aux participants de se familiariser avec les techniques sérologiques et bactériologiques.

  • Apports théoriques :15 heures
  • Travaux pratiques :15 heures

Intervenants

Responsables scientifiques

F. THIAUCOURT

L. MANSO-SILVAN

Prérequis

Les candidats doivent maîtriser correctement la langue française.

Matériel pédagogique

Modalités d'évaluation

  • Présentation orale
  • Mise en œuvre pratique en laboratoire
  • Questionnaire de satisfaction en fin de formation

Modalités pédagogiques

  • Apports théoriques : 15 heures
  • Travaux pratiques : 15 heures