Etat des forêts d’Afrique centrale : un nouveau rapport pour mieux gérer les écosystèmes forestiers du bassin du Congo

Just out 12 July 2022
Le rapport sur l'Etat des Forêts d’Afrique centrale 2021 a été présenté officiellement le 7 juillet à Libreville (Gabon), en marge de la 19ème Réunion des Parties du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, qui fêtait cette année ses 20 ans. Une vingtaine de scientifiques du Cirad ont participé à sa rédaction.
Forêt du bassin du Congo sur la rivière Sangha, Cameroun © C. Doumenge, Cirad
Forêt du bassin du Congo sur la rivière Sangha, Cameroun © C. Doumenge, Cirad

Forêt du bassin du Congo sur la rivière Sangha, Cameroun © C. Doumenge, Cirad

« L’Etat des Forêts d’Afrique centrale 2021 a mobilisé 152 auteurs parmi les experts des questions forestières du bassin du Congo. Ces auteurs sont issus des institutions de recherche, des partenaires techniques et financiers, des organisations internationales, des organisations de la société civile, des acteurs de développement, des acteurs étatiques et des chercheurs indépendants », précise Richard Eba’a, coordonnateur du CIFOR en Afrique centrale, et éditeur principal du rapport.

« Ce rapport est un répertoire de données tangibles sur les forêts du bassin du Congo, et vise à aider les décideurs des Etats d'Afrique centrale dans les prises de décisions relatives à la gestion forestière », ajoute Hervé Martial Maidou, secrétaire exécutif de la COMIFAC. Le rapport identifie les principaux défis qui doivent être relevés, pour parvenir à une gestion durable des écosystèmes forestiers du bassin du Congo, afin qu’elle contribue au mieux à l’amélioration des moyens de subsistance et du cadre de vie des populations locales et des peuples autochtones. 

Cette année, le rapport État des Forêts d’Afrique centrale est le septième d’une série publiée depuis 2005. Il met en perspective les écosystèmes forestiers d’Afrique centrale et leur environnement de gestion, à travers treize chapitres et quatre parties :

  • La première dresse un bilan effectif de l’état de la ressource qui est de plus en plus reconnue au niveau mondial comme étant un massif forestier essentiel pour la séquestration du carbone et la conservation de la diversité biologique ;
  • La deuxième partie présente quant à elle les forêts du Bassin du Congo dans les grands débats internationaux ;
  • La troisième partie développe les thématiques émergentes pour les forêts d’Afrique centrale ;
  • La quatrième partie enfin, traite des enjeux et défis pour les forêts du bassin du Congo ; avec un focus sur l’aménagement du territoire, la restauration des paysages, et le droit des populations locales et autochtones.

22 scientifiques du Cirad ont participé à l’élaboration de ce rapport, dont :

  • Guillaume Lescuyer, chercheur en socio-économie, compte parmi les éditeurs
  • Mathieu Bourgarel, épidémiologiste basé à Harare au Zimbabwe, a coordonné le chapitre « Émergence/réémergence d’agents infectieux et risques épidémiques dans les forêts d’Afrique centrale »
  • Philippe Guizol, spécialiste des forêts et basé à Yaoundé au Cameroun, a coordonné les chapitres « Aménagement du territoire et impacts sur la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique centrale » et « La restauration des paysages forestiers en Afrique centrale »

Ce rapport sur l’État des Forêts d’Afrique centrale, publié par la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) à travers sa cellule technique qu’est l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC), a été produit avec l’appui de l’Union Européenne à travers le projet Renforcement et institutionnalisation de l’Observatoire de forêts d’Afrique centrale (RIOFAC). C’est aujourd’hui l’une des publications phares de l’OFAC. Il est devenu au fil des années un document de référence au niveau régional et international, pour tous ceux qui s’intéressent à la gestion des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale, leur rôle dans l’équilibre de la planète et les enjeux qui orientent leur avenir.

Télécharger le rapport

A propos de l’OFAC

Créé en 2007, l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC) est une cellule spécialisée de la Commission des forêts d'Afrique centrale (COMIFAC) qui met à disposition des données actualisées et pertinentes sur les forêts et les écosystèmes de la région, visant à informer la prise de décisions politiques et à promouvoir une meilleure gouvernance et une gestion durable des ressources naturelles. https://www.observatoire-comifac.net/ 

Projet RIOFAC : Le projet Renforcement et institutionnalisation de l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (RIOFAC) financé par l’Union européenne, vise à soutenir l’OFAC, en tant qu'entité insérée institutionnellement au sein de la COMIFAC, pour la production d’informations actualisées et adaptées sur les forêts d’Afrique Centrale afin d’éclairer l'élaboration des politiques publiques pour le développement durable. Il est mis en oeuvre par un consortium compris par le Centre pour la recherche forestière international (CIFOR), le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), la société FRM Ingénierie, et l’Université catholique de Louvain (UCL).

A propos du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC)
Crée en 2002, le partenariat rassemble près de 120 partenaires groupés en 7 collèges engagés pour les écosystèmes forestiers du bassin du Congo. Plus de 500 participants assistent chaque année à sa réunion des parties. Le PFBC a fêté ses 20 ans lors de sa 19e réunion des parties du 5 au 8 juillet 2022 à Libreville. Retrouvez les présentations des 9 participants du Cirad, au sein du Réseau de recherche sur les forêts d’Afrique centrale (R2FAC), sur le site internet de l'Unité Forêts et Sociétés.