Améliorer la gestion des systèmes irrigués en Afrique de l’Ouest - LEAP AGRI WAGRINNOVA

Le projet teste des voies d’intensification durable des systèmes agricoles irrigués et inondés, à maitrise de l’eau totale ou partielle, afin d’améliorer les revenus, le bien être et la résilience des communautés paysannes.
© A. Rival, Cirad
© A. Rival, Cirad

© A. Rival, Cirad

Enjeux

Les systèmes agricoles irrigués et inondés des plaines alluviales et bas-fonds n’ont pas permis d’accroitre la résilience et la sécurité alimentaire des petits exploitants. Ils ne sont pas moteurs de la croissance économique en Afrique de l'Ouest. Pourtant, leurs avantages potentiels sont considérables. Dans la plupart des autres régions du monde, les systèmes agricoles irrigués accroissent l'intensité, la diversité et la productivité des cultures, contribuent au développement des marchés alimentaires et de l'agro-industrie et créent des emplois. L'intensification durable des systèmes agricoles basés sur une gestion de l'eau est donc la voie vers une agriculture nouvelle, dynamique, inclusive, axée sur le marché et la technologie. Elle est le fruit d'une combinaison de technologies et de gouvernance, pour concevoir les systèmes de production les mieux adaptés aux conditions locales.

Descriptif

Le projet intervient à différentes échelles, de la parcelle cultivée au périmètre aménagé pour la maitrise de l’eau. La démarche est intégrée et participative pour traiter à la fois les contraintes techniques, organisationnelles, socio-économiques et environnementales posées par l’intensification durable des cultures irriguées en petit paysannat. Cinq activités principales sont mises en œuvre :

  • le développement de plateformes de travail dans chacun des trois pays cibles (Sénégal, Burkina et Ghana) associant chercheurs, responsables de l’aménagement du territoire et représentants de producteurs, pour définir des plans de recherche-action participative de sites pilotes ;
  • le diagnostic de la situation de référence des sites, pour évaluer les performances actuelles des systèmes et leurs facteurs limitants ;
  • la co-construction d’innovations avec les producteurs (rices) à partir du diagnostic, des technologies disponibles et d’outils (modélisations, prospective..) d’aide à la conception et gestion adaptative ;
  • l’analyse des conditions (politiques, infrastructures, marchés, services) favorables à l’intensification durable  ;
  • l’élaboration d’outils de partage des connaissances pour disséminer des résultats et spécifier des domaines de mise en place des innovations testées.  

Impacts attendus

  • Les démarches d’appui à l’innovation pour une intensification durable des systèmes agricoles irrigués et inondés sont renouvelées.
  • Cette intensification contribue à l’amélioration de la productivité et de la résilience des ménages et communautés usagers de ces milieux.
  • Au niveau environnemental, les questions de préservation des ressources sont davantage prises en compte et l’utilisation des terres et de l’eau est plus efficiente.

Partenaires contractuels 

  • 5 partenaires européens : IAS-CSIC coordinateur (Espagne), CIRAD, IRD (France), WUR (Pays-Bas), CIHEAM-Bari (Italie)
  • 5 partenaires africains : UGB, ISRA (Senegal), UDS, SARI (Ghana), INERA (Burkina Faso)