Préservation de la biodiversité et valorisation des ressources génétiques végétales agricoles, vecteurs du développement durable dans l’océan Indien - GERMINATION II

Le projet Germination ambitionne de rassembler les compétences en matière de Ressources Génétiques Végétales Agricoles (RGVA) au sein d'un réseau régional. L’objectif est de valoriser ces ressources et, au-delà, de préserver la biodiversité dans l’océan Indien.
Manioc à la station de Bassin Plat © R. Carayol, Cirad
Manioc à la station de Bassin Plat © R. Carayol, Cirad

Manioc à la station de Bassin Plat © R. Carayol, Cirad

Enjeux

Dans un monde où l’alimentation repose sur un petit nombre d’espèces de plantes de grande culture, il est urgent de mieux connaitre et de préserver des espèces végétales oubliées, ou jusqu’ici peu valorisées par la recherche et les agences de développement. Parmi celles-ci, les plantes amylacées et légumineuses peuvent contribuer significativement aux besoins alimentaires de base des populations.

Ces plantes se distinguent par une grande diversité de formes cultivées et une bonne adaptation aux différentes écologies des pays de l’océan Indien. Cette diversité biologique assure l’adaptation continue de ces espèces aux changements climatiques et à l’arrivée de nouvelles maladies ou de nouveaux ravageurs. Ce qui est, de fait, un gage de durabilité des systèmes de culture.

Descriptif

Dans la continuité du projet Germination phase I, en s’appuyant sur réseau constitué, le nouveau projet présente des actions conjointes concrètes permettant de mettre en synergie les compétences des partenaires de la région. Le projet Germination vise à utiliser les Ressources Génétiques Végétales Agricoles (RGVA) pour consolider la production agricole et la sécurité alimentaire, tout en ménageant l’environnement. Il mise pour cela sur le développement de variétés ou d’écotypes plus résistants aux maladies et aux parasites, et adaptés à des systèmes de culture à faible niveau d’intrants.

Changements attendus

Les capacités des institutions partenaires (organismes de recherche, centres techniques) dans la conservation de leurs ressources génétiques nationales et la conservation de la diversité du matériel végétal mis à la disposition des agriculteurs sont renforcées.

Également :

  • Les inventaires des RGVA nationales sont disponibles ;
  • Les collections nationales, avec des accessions d’espèces alimentaires majeures ou négligées collectées sont créés et alimentées régulièrement;
  • Un système de gestion de la qualité et d’un outil de gestion des accessions pour le CRB Vatel est mis en œuvre ;
  • Les protocoles de collecte, de mise en collection et de caractérisation morphologique des principales espèces sont harmonisés ;
  • Les analyse de la diversité morphologique et génétique de variétés de manioc et de taro sont réalisées et disponibles ;
  • Les variétés de manioc sont assainies et conservées in vitro.

Impacts attendus

  • Les pays de l’océan Indien collaborent à l’inventaire, à la collecte et établissent ensemble des collections de RGVA.
  • Les pays de l’océan Indien caractérisent la diversité phénotypique des RGVA avec des méthodes harmonisées.
  • Les capacités des participants au projet sont renforcées.