Concilier biodiversité et développement dans les plaines inondables amazoniennes - BONDS-Biodiversa

Le projet vise à trouver des solutions pour préserver la biodiversité et les services écosystémiques dans les plaines inondables de l'Amazonie, dans le cadre de divers scénarios de développement.
Les forêts tamponnent les effets des variations climatiques sur le débit des rivières © B. Locatelli, Cirad
Les forêts tamponnent les effets des variations climatiques sur le débit des rivières © B. Locatelli, Cirad

Les forêts tamponnent les effets des variations climatiques sur le débit des rivières © B. Locatelli, Cirad

Enjeux

Les plaines d'inondation des rivières amazoniennes "d'eau vive" accueillent depuis longtemps des peuplements humains. Au cours des dernières décennies, les conséquences d’une croissance démographique et économique sans précédent sur l'utilisation des ressources questionnent la coexistence entre humains et biodiversité dans ces plaines d'inondation et les hautes terres limitrophes. Les menaces pour l'intégrité des habitats liées aux barrages, aux réseaux de navigation fluviale, à l'extension de la frontière agricole et au changement climatique sont de plus en plus graves. A ce jour, les scénarios de biodiversité pour les zones humides d'Amazonie n'ont pourtant pas pris en compte tous ces facteurs critiques.

Descriptif

Les habitats des zones humides seront cartographiés en utilisant la télédétection à moyenne et haute résolution. Les interactions entre la biodiversité, les habitats, l'hydrologie et la gestion des pêches seront étudiées. Le projet viendra ainsi nourrir les bases de données GEO BON, GEO Wetlands et GBIF. Des scénarios exploratoires seront élaborés avec différents types d'acteurs (la population locale, les acteurs de la filière pêche commerciale, etc) et les décideurs et aboutiront à la construction collective d’un modèle conceptuel du socio-écosystème des plaines inondables. Sur la base de cette représentation simplifiée, un modèle de simulation multi-agents sera mis en place afin de rechercher, par le dialogue, des solutions permettant d'améliorer la gestion de ces zones humides sensibles.

Impacts attendus

Le projet contribue à :

  • Maintenir une activité de pêche artisanale à même d’assurer aux communautés locales une source durable de protéines animales et de revenus complémentaires.
  • Protéger la diversité des espèces d’arbres fruitiers, grâce au maintien des espèces de poissons assurant leur dissémination.

Partenaires contractuels

  • Français
    • Institut de Recherche pour le Développement (IRD),
    • Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’alimentation et l’Environnement (INRAE)
  • Internationaux
    • Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais, Sao José dos Campos, Brésil
    • Universidade de Brasília, Brasilia, Brésil
    • Universidad Nacional de Colombia, Palmira, Colombie
    • Friedrich-Schiller-University, Jena, Allemagne
    • Norwegian University of Life Sciences, Aas, Norvège
    • Université de Lausanne, Suisse
    • University of East Anglia, Norwich, Royaume-Uni
    • University of California, Santa Barbara, USA
    • Virginia Polytechnic Institute and State University, Blacksburg, USA